Pour un sol plus fertile : je crée mon home compost !

Faire son home compost, c’est à la fois sauver la planète, et garantir d’avoir des produits sains dans son potager ou son jardin. Améliorer la qualité de son sol, pour avoir de rendements de qualité pour toute la famille.

Avantages de faire son home compost

Le home compostage en tant que processus de transformation de déchets organiques, est d’abord une manière de réduire son temps pour jeter ses déchets dans les bacs à ordure communautaires. Si la personne a des plantes, elle va faire des économies d’engrais, de terreau et d’eau.

En effet, le home compost, et même le compost en général, a pour rôle de retenir l’eau du sol, car l’eau ne s’évapore pas trop et ne ruisselle pas. Il aide aussi au meilleur réchauffement du sol, car le sol va être plus noirâtre.

Le compost améliore la structure du sol. Les sols plus argileux seront plus allégés avec le compost, et les sols très sablonneux seront plus alourdis.

Il aide aussi à une meilleure pénétration de l’air dans le sol, car ceci va être mieux structuré.

Comment faire du home compost ?

Tout d’abord, il faut avoir un composteur. Pour ceux qui ne sont pas très bricoleurs, les commerces dans le domaine du jardinage vendent actuellement des composteurs tous prêts, qui peuvent être utilisés immédiatement.

La base du compostage est d’équilibrer la dose de matières humides et de matières sèches. Pour le home compost, les matières humides ne font pas, en général, défaut, car les déchets ménagers sont tous des matières humides. Pour les matières sèches, il est utile se procurer d’écorces d’arbre broyées par exemple, des brindilles, des feuilles sèches, ou bien des papiers, comme les rouleaux de papier toilettes déjà déchiquetés.

Pour un meilleur home compost, il faut bien équilibrer la composition des matières humides et matières sèches. Les matières humides ont un rapport carbone-azote moins de 30, et les matières sèches ont un rapport plus de 30, selon le degré de sécheresse.

Pour un meilleur home compost, il est nécessaire de diversifier ses apports, en général, deux portions de matières humides, par exemple, une portion de tonte de gazon et une portion de déchets ménagers, et une portion de matières sèches, comme les feuilles mortes ou les pailles sèches.

Comment utiliser le compost ?

Le home compost a son rôle, selon son degré de maturation. Un compost jeune n’aura pas le même effet sur le sol qu’un compost mûr.

Un compost jeune, c’est-a-dire de 1 à 2 mois de maturation, aura pour rôle de nourrir le sol, on pourra donc l’utiliser en paillage.

Un compost mature, c’est-a-dire de 6 à 12 mois de maturation, aura pour rôle d’améliorer le sol et de nourrir directement les plants. Il sera donc utilisé en amendement.

Pour éviter les odeurs désagréables d’un home compost, il ne faut pas mettre des viandes, des poissons ou des pains

Les plantes utiles pour éloigner les insectes ravageurs du jardin
Quelques recettes de pesticides et insecticides 100% naturelles