Se créer un jardin en permaculture : en quoi ça consiste ?

En termes de culture, la permaculture possède le même principe que la forêt. En effet, la culture vit et se développe sans l’intervention humaine. Il s’agit donc d’une culture autonome, et cela, grâce à l’intervention des écosystèmes qui agissent en toute liberté. Donc, si vous souhaitez créer votre jardin en permaculture, l’idée est alors la même. Il vous suffit d’aménager un petit univers dans lequel, les plantes et les légumes se soignent tout seuls et le sol agira pareillement. Au final, vous n’avez plus qu’à récolter ce que votre potager vous offre et de jeter un petit coup d’œil sur le tout de temps à autre pour vérifier si certains ajustements seront nécessaires.

Quels sont les grands principes de la permaculture ?

La création de jardin en permaculture est basée, avant tout, sur l’observation et l’étude des sols, c’est ce qui explique son principe. En effet, il ne s’agit pas de planter dans tous les sens. Une grande étape de la culture comprend l’observation au préalable du sol, ainsi que de ses particularités (qualité de la terre, humidité, sol sec, acidité…). L’environnement présent est aussi un élément indispensable : région, température, écosystèmes… Le but de la permaculture ne vise pas à transformer les lieux. Le principe consiste à cultiver en fonction du lieu, de ses constituants, tout en prenant compte de ses défauts. Donc vous devez adapter votre culture à l’environnement existant.

Les obligations de la permaculture

Puisque la permaculture ne nécessite pas l’utilisation de pesticides et d’engrais (sauf des engrais verts de type compost ou fumier), il faut alors s’adapter à l’environnement et au sol de votre région. Toutefois, vous pouvez vous tourner vers la serre pour permettre de palier certains manques. Aussi, il faut aussi noter que la permaculture peut être actuellement, plus fructueux et productive qu’une culture conventionnelle.

Pour réussir votre permaculture, vous devez également optimiser votre sol et vos techniques. Pour cela, vous pouvez mettre en place un talus, associer des cultures afin de profiter des effet protecteur d’une plante sur d’autres. Il est également conseillé d’associer des espèces à cycle long et cycle court. Sur le principe, il est donc envisageable de planter n’importe quelle espèce, mais, comme dans toute culture, vous devez considérer l’environnement et la région.

Avantages de la permaculture

La permaculture protège la nature et les écosystèmes existants, c’est son premier atout. Aussi, elle est très rentable et permet une production bio : plantes, fruits et légumes cultivés sans l’utilisation de pesticides et avec des engrais naturels. Puisque son principe, c’est de s’adapter au sol et à l’environnement existant, cette technique de culture peut donc être mise en place n’importe où. C’est la raison pour laquelle il n’existe pas un exemple de permaculture type.

Les plantes utiles pour éloigner les insectes ravageurs du jardin
Pour un sol plus fertile : je crée mon home compost !